Cthulhu-mobile

Un forum pour le cthulhu mobile dance floor club, le non club de jeux de rôle mobile de chambéry.
 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La réalité dépasse la fiction de série Z

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: La réalité dépasse la fiction de série Z   Mar 1 Avr - 9:22

Source : http://www.futura-sciences.com/news-lune-echappe-bombardement-nucleaire_10037.php

L'armée américaine avait l'intention de faire exploser une charge nucléaire à la surface de la Lune en démonstration de sa puissance durant la période de la guerre froide, révèle un ancien scientifique aujourd'hui à la retraite.

Le Dr Leonard Reifel exerçait comme physicien pour le compte de l'Armour Research Foundation de Chicago, laquelle fait aujourd'hui partie de l'Illinois Institute of Technology, au service notamment de l'armée de l'air américaine à l'époque de la guerre froide. Agé de 78 ans, il confirme certains faits jusqu'ici considérés comme des rumeurs.

Reifel rapporte qu'après le choc subi par les Américains suite au lancement par les Soviétiques du premier satellite artificiel, l'armée de l'air était prête à utiliser n'importe quel moyen pour regagner la confiance de la population. Malheureusement la toute jeune Nasa n'arrivait pas à égaler les exploits spatiaux du bloc de l'Est et enchaînait échec sur échec, un grand nombre de ses fusées explosaient au décollage ou s'écrasaient. Plus grave, l'opinion publique américaine était persuadée que les Soviétiques étaient capables de lancer une arme nucléaire vers le territoire des Etats-Unis alors que ceux-ci ne possédaient pas la technologie nécessaire pour riposter.

Le chercheur et son équipe se sont alors vu confier la mission de réaliser une charge nucléaire suffisamment compacte pour être lancée vers la Lune et y exploser, mais dont la puissance aurait rendu l'explosion aisément visible à l'œil nu depuis la Terre. Elle devait produire un cratère lunaire ainsi qu'un nuage de poussière qui, suite à l'absence d'atmosphère, se serait répandu très rapidement dans toutes les directions au lieu de former l'habituel nuage en forme de champignon.

De mai 1958 à janvier 1959, Reifel a produit plusieurs rapports sur les effets du souffle ainsi que l'ensemble des effets possibles, y compris l'impression visuelle depuis la Terre, selon qu'elle se produise sur la partie éclairée ou non de notre satellite. Parmi les différents projets, la bombe à hydrogène a été retenue, car cette formule autorisait la conception d'une charge à la fois peu volumineuse et légère.

Il était prévu que la bombe soit emportée par un missile balistique intercontinental tel ceux que les Etats-Unis ont commencé à déployer sur tout leur territoire à partir de 1959.

Finalement, les fonctionnaires de l'armée de l'air ont réalisé que les risques de l'opération l'emportaient sur les avantages, notamment en cas d'échec au lancement ou de retombée du missile sur une zone habitée, et ont abandonné l'idée. Mais l'argument décisif fut qu'il n'était absolument pas souhaitable, d'un point de vue scientifique, de ruiner l'environnement naturel primitif de la Lune.

Après cette période, le Dr Reifel a travaillé à l'Université de Chicago avec le physicien Enrico Fermi, puis plus tard a été nommé directeur adjoint de la Nasa durant le programme Apollo. Mais on peut affirmer que la Lune l'a échappé belle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: La réalité dépasse la fiction de série Z   Mar 27 Mai - 16:25

Il y a 40 ans, Philip K Dick invente le frigo qui ne souvrait plus si on ne payait pas les traites à temsp. C'était de la pure fiction.

... Today...

WASHINGTON (AFP) - Aux Etats-Unis où l'accès au crédit est rendu plus difficile par la crise des prêts "subprime", les vendeurs de voitures à crédit ont recours à des mouchards électroniques qui empêchent une voiture de démarrer si son conducteur est en retard dans ses remboursements.
USA : des mouchards électroniques immobilisent les voitures impayées

"C'est un excellent professeur pour payer ses factures", affirme Richard VanDerport, de Lender Finance, un société financière spécialisée dans les prêts automobiles à hauts risques qui s'adressent aux clients peu solvables.

Lender Finance, basée dans le Michigan (nord), fait installer systématiquement ces mouchards dans toutes les voitures dont elle finance le crédit. Cela lui évite d'engager des huissiers pour collecter des impayés.

Plusieurs fabricants se sont lancés il y a quelques années dans ces outils de contrôle à distance qui connaissent un succès grandissant ces derniers mois avec la crise des "subprime".

Chez Sekurus, une entreprise de Californie qui a équipé quelque 250.000 automobiles avec cet outil, le mouchard placé près du volant émet des lumières d'avertissements : verte quand tout est bien payé, orange deux jours avant l'échéance du remboursement mensuel et rouge quand le payeur est en retard.

Un bip strident se déclenche alors de façon continue pendant 24 heures et la voiture ne peut bientôt plus démarrer si le chèque n'a pas été envoyé.

"Lorsqu'il a payé, l'automobiliste reçoit un code qu'il tape sur le boîtier et il peut à nouveau utiliser sa voiture", explique à l'AFP Mike Simon, président de Sekurus.

"Cette année, nous pensons voir nos ventes progresser de 30%", affirme Mike Simon dont l'entreprise conjugue ces verrous électroniques à distance avec un système GPS qui permet aux banquiers de retrouver une voiture impayée pour la récupérer.

Même son de cloche chez Payteck, dans l'Ohio, qui conçoit des mouchards électroniques sans fil activés directement via l'internet par le concessionnaire automobile ou la société de crédit quand le paiement est en retard. "Nos ventes ont connu une grosse croissance cette année", a indiqué à l'AFP, son dirigeant James Krueger, sans donner de chiffres.

Des associations de consommateurs se sont alarmées des dangers potentiels de ces mouchards intempestifs : "Imaginez, si la voiture devient soudainement inopérable alors qu'une mère et un jeune enfant sont bloqués dans un mauvais quartier ou un endroit dangereux", suggère John Van Alst, du National Consumer Law Center.

Une objection sur laquelle les fabricants ont travaillé : chez Sekurus par exemple, l'automobiliste, même mauvais payeur, dispose d'un code d'urgence qu'il peut utiliser trois fois seulement pour 24 heures en cas de circonstances exceptionnelles pour redémarrer sa voiture.

Plus globalement, les défenseurs des consommateurs s'inquiètent d'une dérive de la surveillance financière : "C'est une extraordinaire intrusion dans les finances personnelles", affirme Jack Gillis, porte-parole de la Consumer Federation of America.

Concessionnaires et banquiers estiment, eux, doper la consommation grâce à ces outils : "ça aide vraiment à vendre plus de voitures", affirme M. VanDerport de Lender Finance. "Il y a des gens qui n'auraient pas pu financer l'achat d'une voiture sans cela", renchérit Mike Simon.

Son entreprise vient de commencer à exporter ses mouchards en Grande-Bretagne, à Dubai et en Chine et à en installer sur d'autres types de produits, comme des photocopieuses ou des imprimantes qui sont désactivées à distance quand leur acheteur n'a pas réglé l'échéance.

"Cela reste controversé", affirme Jack Gillis de la Fédération des consommateurs. "Quelle tragédie, s'ils devaient commencer à faire cela avec des réfrigérateurs, des cuisinières ou des machines à laver", s'inquiète-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dams

avatar

Messages : 380
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: La réalité dépasse la fiction de série Z   Mar 27 Mai - 16:54

quelle bande de ... ces ricains: ils ont même pas trouver la faille dans le système qui consiste à aller refaire un autre crédit pour racheter une nouvelle voiture dans le concessionnaire le proche de là ou votre voiture vient de tomber en panne...

élémentaire mon cher watson

sherlock

sinon j'aime bien ça fait
un petit "+" qui va pimenter la prochaine course poursuite à SR4...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bross

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: La réalité dépasse la fiction de série Z   Mar 27 Mai - 17:35

la birmanie a récemment montré son expertise dans ce domaine : pas de vote au référendum, pas de bouffe.

voire, encore plus simple, pas de bouffe.

pour l'anecdote, le règlement de ce référendum était amusant. voter non était passible de 3 ans d'emprisonnement pour sédition. je ne sais même pas pourquoi ils se donnent la peine de l'organiser, dans ces conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La réalité dépasse la fiction de série Z   

Revenir en haut Aller en bas
 
La réalité dépasse la fiction de série Z
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la réalité dépasse le Gorafi ...
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» Que ce passe-t-il dans le tome 9 ?
» Pour comprendre ce qui se passe en Haiti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cthulhu-mobile :: Cthulhu grogne :: Cthulhu potine-
Sauter vers: