Cthulhu-mobile

Un forum pour le cthulhu mobile dance floor club, le non club de jeux de rôle mobile de chambéry.
 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pardonnez nos offenses (spoiler)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Pardonnez nos offenses (spoiler)   Sam 8 Mar - 15:10

Ce scénario se présente ici sous sa forme 'de convention'. C'est un filage, une version de travail. Il est à la fois trop et pas assez écris. Nous continuons à le bosser pour en faire quelque chose de plus facilement lisible et utilisable


Pardonnez

Nos

Offenses








Synopsis : MidNight .Un groupe de légat et leurs servants sont envoyés rendre la Foi à un village qui semble l’avoir perdu…

Introduction

Tout commence par un hurlement qui résonne lentement dans les ténèbres.
Suivis d’une voix sépulcrale
« Vous nous avez beaucoup déçu, Légat Varron. Retournez donc à la médiocrité que vous n’auriez jamais du quitter »
Hurlement d’agonie
Les hautes portes d’airain de la salle du conseil d’Hawlgarl s’ouvrent pour vous.
La voix sépulcrale reprend
« Faites entrer le Légat suivant »

Un pression énorme tombe sur vos épaules. La salle du conseil est également plongée dans les ténèbres, mais on y sent une présence moite et sifflante.

« Ohhh, Père Arophas Megiddoh, le plus brillant de nos jeunes tonsurés. Soyez le bienvenu en ces lieux. Approchez. Aaprochhhhhhhhez…

Face à toi, semblant flotter dans ses vêtements de ténèbres, Le haut Légat ‘Machoire de Cuir’ te fixe d’un air qui semble annuler l’amabilité de ses paroles.

« Vos ‘théories’ ont attiré l’attention de certains membres de notre haut conseil. ‘On’ a donc décidé de vous offrir la chance de les mettre en pratique pour votre première affectation.
C’est un immense honneur. Soyez en digne… »


« Un insignifiant petit village, du nom de Padoul, qui est cité une fois dans nos Saintes écritures, ne possède plus de Légat depuis plusieurs dizaines d’année. Des rapports récents nous signalent qu’ils ont perdu la Foi dans notre Sombre Seigneur…
Vous devez le reprendre en main. Espérons que vos ‘méthodes’ seront efficaces… »


« Pour cette mission, vous recevrez l’assistance d’un homme plus mûr, le Père Brizzar Graïn, un Légat plein d’expérience en lequel nous avons toutes confiances. Il reviendra ici nous faire son rapport d’ici quelques temps, quand vous aurez bien pris les choses en main. »

« Vous n’avez nul souci à vous faire quand à votre sécurité. Elle sera assuré par le Capitaine FüZürüch, l’élite de notre garde Orque. Ce champion m’a sauvé la vie autrefois. Il devrait suffire à prendre soin de la votre… »

« Padoul se trouve fort loin, dans le Sud. On y parle un sabir incompréhensible. Nous vous avons trouvé un guide – et un traducteur – compétent. Approche mon petit Marach’… Je vous le recommande. C’est le meilleur traqueur de ce continent. Il a su d’ailleurs me trouver des enfants tout à fait délicieux et rares… »

« Oohh, vous m’avez apporté un cadeau mon cher Père Meggidoh ? (regardant le halfling) Montre toi mon enfant… Comme tu es beau et lisse…
Je présume, cher père, qu’il s’agit du jeune Prodige dont vous nous rebattez les oreilles ?
Tout à fait délicieux… J’espère qu’il vous sera utile pour vos conversions… »


« Très bien… avant que vous ne partiez, vous pouvez interrogé le Père Soural qui nous a prévenu de la situation déplorable du village. «

« Ce bon père a reçu l’autorisation de se purifier par le feu. Nous avons du insister pour qu’il vous parle. Ce long voyage et le choc de l’hérésie ont sérieusement amoindrie ses capacités. »

(des gardes orcs amènent un légat en haillon, manifestement dément, dans une cage de fer)

(chaque Pj pourra poser une question, avant que le Père Soural ne se tranche la langue)
Exemple type de réponses (généralement sans rapport avec la question)
- les Morts…les Morts dans les arbres…ils me poursuivent…
- On ne peut pas prier là bas ! l’oratoire est brisé !
- L’homme dans la forêt...il regarde les vierges.. Kukapoch ! Kukrapoch !
- Ils ont deux jambes …mais des visages d’animaux !!!
- Ils hantent le fortin ! Tous ! Ils se cachent !

« Très bien, accordons à ce bon père la fin qu’il réclame (le vieux curé s’embrase dans sa cage)

« Je vous souhaite un bon voyaaaaage… » (Fondu au Noir)

Après deux semaines de voyage harassant, vous arrivez enfin en vue de Padoul, à peine deux heures avant la nuit… C’est un pauvre Boug à flan de coteau, bordé par les marais, la forêt et la montagne, étrangement calme sous le ciel violet.

Pas un bruit, pas un mouvement. Tout est calme, trop calme. Le village semble mort.
Que faites vous ?



Les PJS


ð Jeune Légat : (Père Arophas Megiddoh le Boîteux)

L’ère du mal est finie. L’heure de l’Ordre commence. Et ce sont des gens comme toi qui vont l’administrer.

Tu es un homme intelligent, pragmatique. La guerre a dévasté l’Empire, et si l’on n’y prend pas garde, ce dernier s’effondrera victime des blessures qu’il s’est lui même infligé. Le but que tu t’es fixé et de créer les conditions d’une reprise de la Vie, spirituelle, matérielle, économique, au service de son Nouveau Maître : l’Ombre…

On t’a confié la tache à priori insignifiante de rendre la Foi à un village isolé de province, Padoul. Loin d’être une punition, tu vois dans cette mission l’opportunité de faire briller tes conceptions et tes compétences auprès de ta hiérarchie. Tu t’es juré de convertir ce petit bourg par la raison, la séduction, la menace peut être…sans recourir à la violence aveugle qui détruit l’Empire.

Te renseignant un peu plus, tu t’es aperçu que ce petit village au passé spirituel presque insignifiant avait un intérêt de plus. On y trouvait autrefois une mine de jade, qui pourrait fortement aider à sa reconstruction, au rayonnement de ta famille, de ceux qui pensent comme toi au Séminaire…

La piété n’interdit pas la richesse…

ð Vieux Légat : (Père Brizzar Graïn)

Tu es l’archétype de l’inquisiteur Légat, le Moine–soldat, forgé dans les flammes des batailles, et trempé dans le sang des Innocents.

Cependant, te prendre pour un simple fanatique serait une erreur. Mortelle. Tu aimes à jouer les esprits rigides et limités, en particulier en présence de tes collègues plus jeune. Pour toi, la fin justifie les moyens, et quelle meilleure fin pourrait-il y avoir que la tienne, toi, le meilleur serviteur de l’Ombre ?

Un homme comme toi aurait du depuis longtemps accéder aux plus hautes fonctions. Cependant, la politique, la jalousie de tes collègues ainsi qu’un drame intime ont brisé ta carrière en plein élan : ton démon familier à brisé son lien et s’est enfuis, honte suprême pour un Légat.

Et après des années de traque, tu as finis par retrouver sa trace. Ton mignon se cache dans le village de Padoul, bourg abandonné par la Foi. Tu t’es arrangé pour faire de la ré-evangélisation de ce trou une priorité administrative et tu accompagnes le nouveau Légat soi disant pour l’évaluer et l’aider dans sa tache.

En fait, ton seul intérêt est de récupérer Azrach’, ton ancien familier. Avec lui a tes côtés, tu es certain de pouvoir reprendre la place qui est la tienne. Le reste t’importe peu…

Enfin, c’est ce que tu te dis. Tu ne peux t’empêcher d’éprouver une certaine admiration pour le jeune Légat, malgré ses insupportables prétentions.
Peut être te rappelle t’il ta jeunesse enfuie

ð Capitaine ork : ( Füzürüch KaKht le Héros )

Tu as tué ton premier homme avant de savoir marcher. Depuis, ta vie n’a été qu’une longue marche vers l’horreur.

On a tort de penser que les Orks ne sont que des machines de guerre sans âmes. Tu as une conscience. Tu as un jour réalisé que les tiens n’étaient que des jouets dans les mains de l’Ombre et tu as pris contact avec la Résistance.

Qui aurait pu soupçonner un Ork d’une telle initiative ? Tu es même progressivement devenu un héros tant pour les résistants que pour les armées orques.

Hélas, tu as du faire récemment un choix difficile. La résistance n’est pas unifiée, et l’une de ses branches a tenté d’assassiner un important dignitaire qu’une autre branche t’avait demandé de protéger (car on avait introduit un espion auprès de lui).

Tu as fait doublement ton devoir en lui sauvant la vie et en détruisant la conspiration… mais en devenant publiquement un héros de l’Ombre, la plupart de tes anciens camarades résistants te prennent pour un traître … un jour où l’autre tu sais que tu le paieras.

Pire encore, ton récent exploit a fait de toi le garde du corps attitré de tous les hauts personnages en déplacement.

Sous ton apparente placidité, tu es un esprit assez fin, rompu aux tactiques du renseignement. Tu sais en particulier que Padoul a servi un temps de cache aux fameux ‘bataillons perdus’ de la résistance (avant le Triomphe de l’Ombre).

Le bataillon perdu avait la réputation d’avoir découvert une arme terrifiante, qui aurait pu inverser le cour de la guerre. Mais ce n’est peut être qu’une légende…

Quand les temps sont durs, tu aimes à contempler le médaillon de la seule femelle que tu ais aimée. Elle s’appelait Léa. Elle faisait partie de la résistance. C’est ton bataillon qui l’a tué quand tu as anéanti la fameuse conspiration…

ð Jeune initié : ( Isabeau Hautevoix) (Raul Coeurtendre)

Orphelin, étudiant en Théologie remarqué pour la finesse de son esprit, tu a été remarqué par le jeune légat Arophas Meggidoh en raison de ta voix exceptionnelle qui semble plonger le peuple dans la dévotion. Tu es devenu son secrétaire particulier, promis à une belle carrière malgré tes 14 ans rachitiques.

Tu es en fait un halfelin adulte, membre actif de la résistance à Izrador. Après la mort atroce de ta sœur, Léa, membre active d’un réseau d’espionnage, tu t’es porté volontaire pour une mission d’infiltration particulièrement dangereuse. Approcher les Légats pour prévoir à l’avance tout les mouvements de l’Ombre. Ta mission est si importante qu’elle surpasse toute autre, même de se débarrasser de ce traître de capitaine Füzürüchh, ancien membre de la Résistance.

Quand tu n’aides pas ton maître à convertir les foules ou en rédigeant ses rapports, tu t’occupes en particulier des pigeons, rôle essentiel qui te permet de communiquer avec la Résistance…

ð Guide : ( Marach’ Vermine)

Tu es un survivant. Tu es également l’un des être les plus méprisé de l’Empire, et cela te va. Enfant de Nain et d’Ork, rejeté par tous, tu as réussis a survivre en développant d’extraordinaire capacité d’adaptation.

Tu t’es essayé à tous les métiers. Soldat, voleur, trafiquant, chasseur de prime…mais c’est en tant que Guide que tu as conquis tes lettres de Noblesse. Ta connaissance du terrain, ta capacité à t’orienter et à comprendre les idiomes les plus barbares sont presque légendaires…

Bien entendu, c’est au service de l’Ombre que tu as mis tes talents. La paie est bonne.

Ton objectif dans la vie ? T’enrichir ! Et tu as caché ce détail, mais Padoul était renommée pour son extraordinaire mine d’émeraude…

Comme tu le dis toujours, tu te mettra à croire en la bonté humaine le jour où tu verras un exemple de bonté vraiment désintéressée Et tu sais que ce n’est pas demain la veille…Ce monde est dur et pourris.

Déroulement, intrigues secondaires et dilemmes

Le but de ce scénario n’est pas tant de découvrir la vérité sur l’histoire de Padoul ( Objectif 1°) ou de survivre (2° objectif qui remplace très vite l’intensité du premier) mais surtout de résoudre le conflit intime que va susciter en chaque personnage le déroulement de l’histoire.

En effet, chaque personnage va se voir contraindre à résoudre un dilemme personnel entre ce qu’il croit désirer de prime abord et ce que lui présente la réalité de l’histoire .

Ce dilemme sera souligne par les Mjs au moyen de remarques ‘subtiles’, d’hésitation, de flashback…Bien sûr, le joueur sera libre du choix final entre ses tensions intérieurs.

Jeune Léguat
- Découverte du village.
- Enquête sur son histoire, sa structure, le meurtre des précédents Légats
- Nouvelle organisation du village. Négociation
Dilemme : Parviendra t’il a concrétiser sa vision de la beauté de l’Ordre nouveau ou sera t’il balayé par l’aspect vulgairement violent de l’Ombre ?

Vieux Léguat :
- Découverte de signes de présence d’Azrach (ex : médaillon avec glyphe démoniaque au cou d’une jeune fille ‘initiée par le démon)
- Enquête sur son démon. (Vieux de la forêt ? Kukrapoch ?) Jeu du chat et de la souris avec lui. Chacun tend des pièges à l’autre.
- Découverte de l’Autre village (car son démon y réside)
Dilemme : Le vieux légat se pense très égoïste mais il sera déchiré entre son désir d’avoir ‘son’ démon et sa fidélité viscérale pour l’Ombre (culpabilité). Dans le fond, il admire (est amoureux ?) du jeune Légat.

Capitaine Ork
- Assurer la sécurité et l’ordre d’une petite troupe très indisciplinée.
- Découverte de traces d’armes ‘étranges’ (impacts sur rochers, etc)
- Découvertes de journal de bord de l’ancien capitaine (histoire, description des armes…)
- Caches d’armes scellées de l’autre village
- Organisation de la défense face aux envahisseurs
Dilemme : Pour sauver un village ‘innocent’ ,ses ‘maîtres’, sa vie…doit il prendre le risque de révéler l’existence de nouvelles armes terrifiantes à l’Ombre ?

Halfelin
- Subit une mystérieuse tentative d’assassinat (en fait un autre initié est jaloux de lui/amoureux de son maître) .
- Contact avec la population, facile à subjuguer vu ses dons
- Le démon estime qu’il est le plus facile à manipuler et va tenter d’en faire un allié (en se faisant passer pr une halfeling des bois, en lui révélant qui veut le tuer…)
Dilemme : Il vit très mal son travail : gagner la confiance des villageois à l’Ombre grâce à ses dons (il a vu son village se faire massacrer autrefois- flash-back post trauma)

Guide :
- Le Jade est abondant. Ou est la mine. Négociation
- Découverte d’un orphelin lui ressemblant en tout point, élevé par la communauté. Va t’il accorder une seconde chance à cet autre lui même ou satisfaire son égoïsme ?
- Découverte et traque de l’éclaireur.
Dilemme : la découverte d’un orphelin élevé par le Gomul va provoquer des flashBack réguliers sur sa propre enfance malheureuse. Va t’il aider ce second lui même (qui est de la même race et porte le même prénom que lui) et la communauté qui l’a accueilli ( 2° chance) ou va t’il succomber à ses instincts égoïstes ?


Dernière édition par olivier le Sam 8 Mar - 23:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Pardonnez nos offenses (spoiler)   Sam 8 Mar - 15:11

Scénario

La Vérité sur le village de Padoul :

Padoul est un obscur village bordé d’un marais à flanc d’un coteau niché au fin fond d’une forêt dense. Aucun intérêt si ce n’est que les Azranishade (livre sacré de l’Ombre) en font l’un des premiers lieux où le Seigneur des Ténèbres révéla sa présence à un Mortel (le Sage Frumieux qui devint le premier Léguat) après sa chute.

Padoul n’ayant aucun autre intérêt, on avait laissé ce village à son sort jusqu’à ce qu’un récent rapport administratif mette en évidence que ce lieu Saint n’entretenait plus de Légat depuis déjà plus d’un siècle…

En fait, Padoul, qui n’a jamais brillé par sa Foi a servi de refuge à l’un des derniers bataillons perdu de la Résistance, qui ont purement et simplement assassinés les légats locaux et interdit le culte d’Izrador. Cette unité perdue transportait une nouvelle arme terrifiante (canons) qui aurait peut être pu changer le sort de la bataille finale, mais elle avait choisi de se réfugier dans ce village oublié.

Ils construisirent une sorte de fortin dissimulé non loin de là (« l’autre village »), mais ne survécurent pas plus de deux hivers aux maladies des marais. Leurs âmes tourmentées sont devenues depuis lors des sortes de Sans Repos, remâchant sans cesse leur lâcheté passée.

Il ne reste guère du fortin que des ruines, mais sa forme originale réapparaît avec la nuit. Les ‘fantômes’ sont perdus dans leurs pensées et ne perçoivent pas grand chose, sauf ce qui peut encore se relier à leur histoire. Ils accueillent en raison des serments de jadis les villageois s’ils réclament protection (mais ces dernier le font rarement, car la présence des fantôme est terrifiante), ils errent parfois dans la forêt mais se cachent des hommes de l’Ombre.

Les croyances du village.

Le village a été traumatisé par l’assassinat du légat par les troupes rebelles et fuient donc logiquement tout les symboles rattachés à Izrador. Paradoxalement, ils ne sont absolument pas hostiles à la notion de culte en lui même.

Leur bon sens paysan leur souffle qu’il faut honorer tout ce qui est dangereux (le vent, les ancêtres, les esprits, les nouveaux venus…), essayer d’interpréter les signes.

C’est essentiellement le rôle des Anciens, aidés parfois de « l’Homme des bois ».

Leur religion est essentiellement composé d’offrandes rituelles aux forces spirituelles, et basés sur la transmigration de l’âme (métempsychose). Les morts sont ‘offerts à la foret’ (emmaillotés) et accrochés aux arbres.

Lors des cérémonies, les villageois portent des masques étranges qui leur donne un air féroce (façon guerrier amazonien).

Le jade (abondant) est fréquemment offert sous formes de petits objets sculptés plus ou moins grossièrement. C’est un porte bonheur, une carte de visite, un jouet...Tout le monde en possède. Mais seuls quelques uns savent ou on peut l’extraire, essentiellement les Anciens de la famille Vuoch’.

Les familles du village

Le village de Padoul est constitué de huttes communautaires reliées par des sortes de tunnel. Sa population totale est d’environ 250 âmes.

Les Grodar’ : Famille de cultivateurs. Très bien nourris et endurcis par les travaux de la terre les membres de cette famille sont tous des forces de la nature. C’est la famille la plus ‘stable’ du village. Aïeul : Le vieux Rodrass est un homme buté, aimant les choses prévisibles…

Les Frumieux : famille de pêcheurs et d’éleveurs, produisant quelques chasseurs. Cette famille est la moins ‘riche’ du village en raison des aléas des ses activités. Ses membres sont également les plus superstitieux. Son Aïeule Raïcha langue de vipère est la moins considérée des sages. C’est sans doute celle qui verra du meilleurs oeil un changement éventuel…

Les Vuo’ch : famille d’artisan,. Sauf en temps de grande disette, cette famille est la plus ‘riche’ donc la plus respectée. Elle échange son savoir faire (forge, poterie, vannerie, armes de chasse…) contre de la nourriture. Son ancien,’ Oun’h ‘ est jaloux de ses privilèges et n’acceptera un changement que si les siens y trouvent un intérêt…

Le Gomul : case communautaire des adolescents, avant qu’ils ne choisissent une famille pour la vie. Les mœurs y sont assez libérés.

L’homme des bois : Ce n’est autre que le démon Azrach’. Polymorphe mais incapable de garder sa forme bien longtemps, lâche et guère futé, ce démon a trouvé plus confortable de devenir une sorte d’intermédiaire avec le monde des esprits locaux. Il apparaît de temps en temps pour escroquer un peu de nourriture en échange une explication cryptique ou ‘initier’ une vierge.

C’est plutôt un petit escroc, un être pitoyable. Son plus grand plaisir est de faire semblant de régenter les troupes fantômes, qui ne tiennent aucun compte de ses ordres…

Azrach a raison de se méfier. Il a déjà été surpris sans sa forme d’homme des bois, et a déjà été caillassé à coup de Jade par des villageois en colère, ce qui lui à fait un mal de chien… Sous sa forme démoniaque, il est connu du village sous le nom de Kukrapoch, l’esprit maléfique de la forêt.

Réaction du village

D’abord effrayés, les habitants vont essayer de se concilier les nouveaux venus, de leur propre façon étrange (par exemple en accrochant l’un de leur garde trouvé mort dans un arbre, de façon a montrer leur respect… ce qui sera sans doute mal compris)

Si l’on se montre respectueux – ou outrageusement terrifiants- avec eux, ils feront de leur mieux pour coopérer, mais n’ont plus qu’une vague idée de l’histoire de leurs ancêtres et ne comprennent pas nécessairement ce qu’on attend d’eux. Le plus simple est de ‘convaincre’ leurs anciens dont tout le monde respecte les décisions…

La troupe qui s’approche :

Il s’agit de la Compagnie Noire, la plus terrifiante compagnie de mercenaire dont l’origine remonte bien avant l’avènement de l’Ombre. Elle recherche le trésor du fameux bataillon perdu (qui était une sorte de sous section de la fameuse Compagnie Noire travaillant à l’époque pour la Résistance)



Déroulement possible du scénar

- 1° jour : (Ambiance irréelle et menaçante)- Arrivée : milieu d’après midi.
- Village désert : tout le monde se planque
- Signes de culte étrange et inquiétant (offrandes)
- Restauration de l’Oratoire de l’Ombre
- Découverte de traces d’un « éclaireur » non identifié
-
- 1° nuit : (Evènements bizarres )
- (rêves, hallucination, rapports étranges)
- Rêve sur les fantômes du fortin
- Une sentinelle signale une ombre… RAS.
- L’halfeling trouve un serpent venimeux dans sa couche
- Un des initiés disparaît pendant la nuit
- Si fouille de la forêt, tombe sur pièges de l’éclaireur.

- 2° jour : (Peurs puis détente…)
- Premier signes prudents de la population (petites offrandes)… qui ne parle plus la même langue (communication difficile)
- Parallèlement : Evènements vraiment troublant (initié, soldat = enlevé/tué/devient fou…)
Découverte du cadavre d’un initié/soldat pendu dans un arbre (il a rencontré l’éclaireur, celui-ci l’a tué, les villageois l’ont pendu dans l’arbre rituellement)
- Contacts d’abord prudents avec les Anciens, puis fêtes si accord (la population apparaît avec des masques d’animaux genre village Amazonien). Repas de fête. Accord pour une messe dans l’oratoire ( Ca être plus interdit par Esprits ?)
- Enfin pistes sérieuse permettant une enquête (gravure, vieux livres, sympathisant...)
ð piste vieux trésor (voleur. Tt le monde possède du Jade)
ð Eléments cultes étranges (nvx légat)
ð Piste de la présence du démon (Vieux Légat. Une jeune fille possède une glyphe démoniaque en pendentif)
ð Existence d’un autre village (tabou progressivement révélé)
ð Traces d’armes étranges (roches éclatées), vieux manuscrits
ð Corruption/négociation avec les anciens.
- + quelqu’un est en train de fabriquer de nvx pièges autours du village (éclaireur qui prépare l’attaque)

- 2° Nuit : (Ou tout s’accélère)
- Visite timide des abords de l’Autre village (fortin)
- Capture de « l’éclaireur » (combat difficile), alors qu’il envoyait un message : une troupe d’hommes armés s’approche, avec de très mauvaises intentions. Nécessité d’une alliance PJ/villageois ?
- Compte à rebours : des pillards arrivent bien décidé à anéantir villageois comme PJ
- Négociation pour défendre le village avec les édiles locales ou fuite en avant vers « l’autre village »

- 3° Jour : (L’angoisse remonte)
- Préparation de la défense.
- Affrontement halfelin/Ork
- Si le démon tjrs pas arrêté, tentera de saboter les défenses (ou d’agir par l’intermédiaire des vierges qu’il a ‘initié’ (capture, châtiment du démon).
- Fouille des grottes de l’autre village ?
- Attaque/ Les Pjs ont intérêt à avoir des alliés parmi les paysans ou l’autre village, ou ils se feront massacrer…


Dernière édition par olivier le Sam 8 Mar - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Pardonnez nos offenses (spoiler)   Sam 8 Mar - 15:12

PNJS PRINCIPAUX

Une liste non exaustive des Pnjs que l'ont peut rencontrer au sein du village de Padoul.

Famille Grodar'

Rodrass

Aïeul de la maison, Rodrass se présente comme un homme grand de forte carrure, de longs cheveux blancs, une barbe hirsute, et des bras comme des cuisses (archétype: Bragon dasn la Quète de l’Oiseau du Temps). C'est un homme de 52 ans, buté, terre à terre, droit, et plutôt altruiste. Il se méfie du changement comme de la peste, ce qui est nouveau fait peur, et quand on a peur on mord, en tout cas c'est ce que font les ours.

C'est un ancien respecté dans le village, auquel il a dédié sa vie. Il incarne véritablement l'image du père, strict, et protecteur.

Il se méfie de son ancienne amante, Raïcha, pour qui il n'éprouve que de la haine. Faut dire qu'elle lui en a fait voir à ce gros nounours, elle lui a donné une fille, et décidant qu'elle était le portrait craché de son père, l'a abandonné, Rodrass en a la garde et l'élève du mieux qu'elle peut. Il fera tout pour qu'Isabeau ne tombe pas entre les mains de cette vieille sorcière qu'il déteste... et tu sais quoi ? Il paraîtrait que la haine est proche de l'amour...

Isabeau

La fille de Rodrass et Raïcha. Une jeune femme séduisante qui semble avoir hérité des avantages physiques de sa mère. D'un tempérament plutôt calme, l'éducation donné par son père en a fait une personne franche, honnête et altruiste.

Elle vit actuellement une histoire d'amour passionnelle avec Rudrïc, un des chasseurs du village. Bien sûr, son cher pôpa voit cette relation d'un plutôt mauvais oeil, sa fille avec cet espèce de serpent... non mais...

Drek

Un homme de 30 ans, de forte carrure, agriculteur extrêmement astucieux, il est aussi le conseiller de Rodrass. Comme son mentor, c'est une personne altruiste qui recherche toujours à trouver une solution aux problèmes du village.

Il est le seul à pourvoir réellement influencer Rodrass, ce qu'il n'a que rarement besoin de faire tant ces deux là semblent être taillés dans le même putain de caillou.

Il peut être un moyen pour les Pjs de convaincre Rodrass, en effet Drek a un secret...

Il a tué une jeune fille du Gomul (une élève de Raïcha qui l'a rendu fou à force de 'provocations sensuelles') et va régulièrement pleurer là ou il a enterré son corps. Le village croit qu'elle a été dévorée par Kukrapoch'... Si l'on déterre son cadavre, on trouvera dans sa main l'une des amulettes de Drek...

Quoiqu'il arrive il finira par se retrouver confronté à un dilemme moral (chantage ?), et il y a de forte chances qu'il s'asseoit sur son orgueil et finisse par cracher la véritée à Rodrass.

A moins que les Pjs ne soient très convainquants...

Famille Frumieux

Raïcha langue de vipère.

Cheftaine de la maison Frumieux, elle est réputée pour sa rancune sans faille. A vrai dire peut son les villageois qui ne la craignent pas. Elle a d'ailleur la réputation d'être une sorcière.

Elle a été très amoureuse de Rodrass, pour qui elle aurait tout donné. Mais si elle incarne la tentation, elle n'en est pas moins l'exemple de plus parlant. En effet, la fille qu'elle a eu avec Rodrass est en vérité la fille d'un voyageur de passage. Honteuse elle ne lui en a jamais trahit le moindre mot. A la naissance d'Isabeau, rongée par la culpabilité, elle a renié sa fille et son couple. Laissant isabeau à la garde de Rodrass, elle s'est convaincu qu'il est la cause de cette rupture. Au fond d'elle même elle garde l'espoir de pouvoir un jour se faire pardonner, mais elle sera certainement incapable de le faire.

Elle a toujours sû obtenir ce qu'elle voulait. La corruption, la manipulation... des concepts dépassés, c'est véritablement quand les gens vous vénèrent qu'ils iront décroché l'une des trois lune pour vous. Raïcha a en effet le talent d'installer un sentiment fort dans le coeur des hommes. Mais attention, malgrès la beauté de ses pétales, une rose, ça pique.

Raïcha rêve secrêtement de diriger ce village, et pour elle l'arrivée des pjs est plutôt de bonne augure. Si Padoul se retrouvé à nouveau sous la direction d'un légat, elle n'aurait pas beaucoup de difficultés à le mettre dans son lit pour en faire ce qu'elle en veut.

Rudrïc

Jeune chasseur de 22 ans, Rudric pourrait aujourd'hui figurer torse nu sur des pubs pour les caleçons Calvin Klein. Bien qu'un peu niais, il éprouve un amour sincère (quoiqu'un peu charnel... ) pour Isabeau.

Il fera tout pour rendre leur union possible, et cherche à briller aux yeux de Rodrass... bref il en veut le garçon.


Famille Vuo'ch

Oun'h

Un homme de 54 ans, de carrure plutôt chétive, cheveux longs malgrès une calvitie bien avancée, petit bouc, impécablement taillé.
Peut prompt au changement et avare de ses avantages actuels, il ne sera pas simple à convaincre, toutefois il entretient un profond respect pour Rodrass, et si ce dernier venait à accepter la présence de l'ombre, il y a des chances qu'il accepte aussi.

C'est un homme agréable, perfectionniste, et admettons le peut être un peu imbu de sa personne.

Le Gomul

Fonctionnement:

Le gomul fonctionne comme une démocratie, des dirigeants y sont élus, on procède aux grandes décisions par vote, chacun y a sa place, certains vont chasser, quand d'autres font la cuisine ou s'occupent du bois.
Les moeurs y sont assez libérés, ou dumoins ils le deviennent, les coutumes sont ce qu'elles sont et les enfants ont développés leur propre rite initiatique, rare sont ceux qui sortent d'ici puceau... c'est assez embêtant quand on a un démon en goguette à proximité, surtout quand il est chiant et qu'il veut des vierges...

Frist

Ce charmant garçon de 15 ans à la carrure typique du futur agriculteur semble diriger cette démocratie infantile. Grande gueule et pas particulièrement finaud, il est toutefois assez proche de ses frangins pour ne pas les laisser tomber.


Marach'

Né de l'union improbable d'une naine et d'un orque, Marach' a été abandonné à sa naissance et recueillit par Paula, une gamine de 8 ans, qui l'a élevé au sein du gomul.

Sans vraiment être considéré comme un membre du village à part entière, il est accepté par l'ensemble des villageois.

Il se trouve qu'il justement le portrait craché de notre éclaireur...

Les 'vierges' initées

Notre démon adore les vierges, qu'il utilise pour utilise pour maintenanir un lien tout relatif avec le village. Il peut, suite à leur initiation lancer un sort de domination sur l'une d'entre elles pour maintenir son emprise.

Elles ne portent jamais de jade sur elles.


La compagnie noire

L'éclaireur

Membre de la compagnie noir, cet illustre anonyme est craint par ses pairs, son caractère solitaire et hors du système en fait un éléctron libre efficace et dangereux.
Il est venu reconnaître les lieux et tenter de semer le chaos dans le village avant l'arrivée de ses collègues...
Très vite, il commencera un combat intime avec Marach', chacun tentant d'empoisonnier, pièger l'autre. Il ne reculera devant aucun moyen pour parvenir à ses fins, empoisonner le gibier pris des les pièges des chasseurs du Padoul, ou se servir du jeune Marach' pour faire connaitre des erreurs au grand Marach' ( Sont cons, pourquoi z'ont le même prénom ces deux là... ).

En terme de jeu, c'est un maraudeur pure et dure niveau 8.

Il utiliser avec brio une sarbacane dont il prend soin d'enduire ses dards de poison.
(Qui provoque hallucinations, maux de tête, detresse respiratoire pouvant entrainer la mort en quelques heures en l'absence de soins. Sauf jet de vigueur DD16 lors de l'administration)

Les cavaliers :

La compagnie noire est une force armée crainte dans la région, malgrès leur effectif réduit ( tout au plus 30 personnes) ils ont développé un sens aigu du combat et de la solidarité. Leur style est efficace et brutal, fonctionnants par binômes.
Ils envahiront le village à la fin du scénario, et là ça va sentir le foins...

Je pose deux ou trois caractéristiques au cas ou:
Guerriers niveau 6
Init +4
Att # Epée longue +11/+6 1d8+5
Att # Arc long +10+5 1d8+1
Pvs 40
Vigueur +8
Volonté +2
Reflexe +6
CA 20

Capitaine guerrier niveau 10
init +4
Att # Epée longue +15/+10/+5 1d8+6
Pvs 70
Vigueur +12
Volonté +4
Reflexe +8
CA 20

Les Initiés et la suite

Pickwick

Ce jeune garçon de 14 ans a tout pour devenir une petite racaille de légât. Prêt à avaler toute la doctrine de l'Ombre pour satisfaire ses maîtres.

Il a développé un délire érotomane envers le nouveau légat, pour qui il ferait tout. Voyant l'intérêt grandissant du légat pour son jeune initié halfelin, il s'est juré que jamais il ne laisserai cet union se concrêtiser...

Il laissera des messages d'amours anonymes, pourrira la vie au halfelin.

S'il subit une frustration trop importante, il pourra tenter de tuer son sujet de passion. Gnééé, si c'est pas moi qui l'ai bah personne l'aura. Na!

Nerhad

Jeune sarcosien de la suite, piète élève, il s'est vu confier les montures. Il se montrera discret, incapable de prendre parti il ne s'y risquera pas. C'est un cuisinier hors pair...

Gnaar et Horr'oruk

Deux colosses, aux ordres du capitaine, disciplinés, efficaces, ils ont eux aussi le dons naturel des orques pour les langues. Ils craignent les légats mais encore plus leur capitaine.
L'un d'eux essaiera certainement de poser sa "fleur" sur le corsage d'une minette du village ( Oulha, faut vraiment que je change mon répertoire d'expressions pourrries... )


Les affamés (les fantomes de la compagnie perdue)

Vivant en marge du village, protégeant leurs trésors, ils seront surpris lorsqu'un orque va débarquer la fleur au fusil... sinon ils ne s'approchent jamais du village, tant que les villageois ne viennent pas les déranger (ils les protègent ou les acceuille en temps de crise, en raison de leur ancienne promesse, mais aucune des deux parties n'aime beaucoup cela...

Le fort (situé à l'Ouest du village, en pleine forêt) n'est plus que ruine. Il ne réaparait dans toute son ancienne splendeur qu'à la faveur de la nuit, avec ses habitants damnés.
Les fantômes sont 'dans leur monde, se cachent, ont du mal à réagir à tout stimuli nouveau, mais si on attire leur attention...

Ils se lancent parfois dans d'étranges patrouilles silencieuses à travers la foret...mais évitent (si possible) le combat et disparaissent sans laisser de trace...

Caractéristiques:

Init +2
Att +6/+6 (1d6 +2)
Pvs 20
Vigueur +4
Volonté +0
Reflexe +1
CA 15


Dernière édition par olivier le Sam 8 Mar - 15:59, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Pardonnez nos offenses (spoiler)   Sam 8 Mar - 15:16

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pardonnez nos offenses (spoiler)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pardonnez nos offenses (spoiler)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tome 9 - [Spoiler !] Titre provisoire
» Ce n'est qu'un aurevoir (spoiler Raw)
» Tome 8 - [SPOILER] Aprés l'avoir lu...
» SPOILER WWE !!!
» Le mystère du "D" [cette rubrique peut occasionner des Spoiler]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cthulhu-mobile :: Cthulhu fait rouler les dés :: Cthulhu fait son scénar (spoileux!!)-
Sauter vers: