Cthulhu-mobile

Un forum pour le cthulhu mobile dance floor club, le non club de jeux de rôle mobile de chambéry.
 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Polémique inside!!! (just for fun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Combat Wombat

avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 02/02/2008
Localisation : Chambé City

MessageSujet: Polémique inside!!! (just for fun)   Ven 8 Fév - 6:32

La Littérature est une femme magnifique.
Et l’étudier, ce n’est pas l’aimer. Ce n’est pas lui faire l’amour.
C’est l’autopsier. Et rien d’autre.

Pourtant quand je dis que j’ai co-écrit avec Olivier un roman, les gens se disent :
« Ca doit être fatalement bien écrit ! Après tout, ce mec-là possède 2 maîtrises et un DEA de Lettres Modernes. »

Mon cul.

Quand j’étais devant ma feuille blanche pour co-écrire le DeathTrip, mes beaux diplômes, je pouvais me les rouler et m’en faire un suppo.
Ils ne m’étaient pas d’une grande utilité.
Pourquoi ? Parce que malgré toutes les techniques et les théories littéraires que vous pourrez connaître et maîtriser sur le bout des doigts, rien ne vous empêchera jamais d’écrire de la merde. Aussi persévérant soyez-vous.
Il vous faut le Feeling. Et il vous faut la pratique. De la lecture et de l’écriture.
Le reste, c’est juste…. de la « littérature ».

Pourquoi je vous dis tout ça ?
Parce que le Jeu de Rôles est identique !
C’est une très belle femme. Fascinante, mystérieuse… et qui se laisse difficilement dompter.

Les pages du Kama Sutra (les technique de maîtrise du JDR, donc) vous aideront à diversifier, pimenter vos ébats. Peut-être.
Mais à mieux connaître cette catin ? Et à la faire jouir? Pas si sûr…..

Parce que si vous n’avez pas le feeling, si vous ne ressentez pas le truc, aucun manuel technique du Sexe ne fera de vous un bon coup.
Vous connaissez la « Brouette du Phénix » ? Vous avez décortiqué le schéma de cette posture 28 fois avant de vous lancer.
Mais, malgré ce que vous avez raconté à vos potes et à votre partenaire, vous ne l’avez jamais réellement pratiquée, hein ?

Résultat ? Malgré votre science théorique de l’Art de la Baise, si vous n’avez pas le Feeling et/ou l’expérience, votre partenaire risque de passer de longues minutes à bailler en contemplant le plafond.
Allez, avec un peu de chance, elle simule trop bien [ Félicitations ! Vos joueurs vous aiment bien, compatissent, et font un effort pour raccrocher des wagons qui n’ont même plus de roues…]. Mouais…. Il faut parfois se contenter de peu, c’est ça ?…..

Alors ne tombez pas dans le piège de ce mal français récurrent – la technicité.
Regardez le Cinoche Français. Envahi par les techniciens (et les businessmen, mais là n’est pas le problème).
Acteurs comme réalisateurs, ils ont tous 4 ou 5 ans d’étude du Cinéma dans les pattes.
Résultats des courses ? Notre Cinoche est grosso-merdo… à chier.
Où sont les Gabin, les Ventura (ancien catcheur qui n’a jamais suivi le Cours Florent !!) ?
Où est le nouvel Audiard, qui n’avait qu’un certif’ de soudeur, et qui pourtant a écrit les meilleurs répliques de nos pelloches hexagonales ?
Ces mecs-là faisaient plus que de connaître leur affaire – ils la sentaient, la comprenaient intuitivement.

La technique, à mon humble avis, permet simplement 2 choses (fort honorables, et utiles, je l’avoue) :
1 - De mettre le pied à l’étrier de manière un tant soit peu sereine.
2 - De limiter la casse.
C’est-à-dire :
1 - Vous êtes novice au pieu ? Connaître 1 ou 2 trucs théoriques peut éventuellement vous rassurer (une sorte d’effet Placebo pour éviter la débandade due au trac de la « 1ère fois »)
2 – Connaître les ficelles du métier vous empêchera bien souvent de finir au fond du trou de la médiocrité – mais je pense que ces mêmes ficelles ne vous permettront jamais de vous hissez jusqu’au Séjour des Dieux.
Il te faudra un cordage bien + solide, jeune Padawan….

Le dernier épisode de la série Oz est sanctionné par cette sentence ô combien véridique :
« Ce qui compte, ce qu’il y a de + fascinant, c’est le facteur humain. Et rien d’autre. »
Jamais adage n’a été aussi vrai et important qu’avec le JDR.
Connais tes joueurs. Connais leurs persos. Connais-toi toi-même.
Mieux ! Ne connais pas tout ce beau monde – ressens le.
Le reste ( ton scénar) viendra naturellement.
C’est la raison pour laquelle je ne joue qu’avec des gens que j’estime bien connaître.
C’est la raison pour laquelle je n’écris (presque) jamais mes scénars. Ils tiennent sur un ticket de métro.
Bien que je me considère comme quelqu’un de « cérébral », je suis intimement persuadé qu’on ne peut (quasiment) rien prévoir. Malgré toutes les « Théories de l’Engagement » lues et relues 100 fois.
On ne peut que (pré-)sentir.
Le Chaos, le Hasard, la Surprise, c’est ce qui fait un des charmes de toute notre affaire.
Et de la Vie, et du Rêve, également…

N’est-ce pas ça, le Jeu de Rôles ? La croisée exacte entre ces deux routes ?

Alors si vous voulez tout prévoir, planifier, prendre des mesures et préparer des contre-mesures, je crois que vous n’êtes plus vraiment dans le Jeu de Rôles.
Vous n’êtes plus vraiment ni dans la Vie, ni dans le Rêve.
Alors à quoi bon ?

Laissez tomber les manuels techniques. Prenez votre planche et vos couilles, et partez surfez sur la Grande Vague du Chaos.

Pour le meilleur et pour le pire. Certes.

Et c’est pourquoi j’estime que mes parties ne sont que très rarement « tièdes ».
Soit la Sainte Trinité Rôlistique Feeling/Magie/Osmose avec les joueurs est là, et le résultat est excellent – « Kabbale à CabbotCove », la 1ère mouture de Ryoko, La 1ère campagne CyberAge…
Soit…. Je tombe de ma planche (pas de technique pour me cramponner !) et la partie sera médiocre. (Je laisserai mes joueurs remplir ici la liste de ces parties – souvent avortées par mes soins d’ailleurs).

Mais décortiquons donc un peu tout ça – mais juste un peu, sinon, je vais devenir… technique.

- « Kabbale… » : une partie pour Kult en impro TOTALE.
Le scénar ? AUCUN.
La consigne à moi-même : essaye avec tes p’tits bras de faire du Lynch tendance Lost Highway.
Le Perso : un tox’ Chaote et numéromane au fond du trou ( genre Leaving Las Vegas, l’héroïne et le speed remplaçant la bibine)
Résultat des courses ? Une partie qui restera gravée dans mon crâne de piaf jusqu’à la Fin.
12h non stop de jeu sombre, décalé, expérimental, avec un seul joueur en face de moi.
A la base, aucun scénar. En cours de route, aucune technique.
Juste un perso juteux, un joueur que je connaissais sur le bout des doigts (Ludo) et une ambiance.
Et puis un truc dans l’air… Certains appèleront ça de la magie.

- « La Guerre de l’Opium » à Ryoko. Un bouquin fort bien écrit…. que j’avais survolé 2 ans auparavant et pas eu le temps de relire avant de maîtriser !
Son (mon ?) point fort : pas tant le scénar proposé, qu’une galerie de persos fascinants et atypiques…. décrits en seulement quelques lignes à chaque fois ! Un pur chef d’œuvre. Le fameux « facteur humain » si cher à Oz….
Et toujours pas un pet de réflexion sur « le comment du pourquoi de il faudrait que je mette telle technique à tel endroit. ».
Simplement un thème (une ville splendide et corrompue), des caractères (les potes, leurs persos et les PNJs) et une saveur, un rythme, une musicalité (comme lorsque je tente de jouer les écrivaillons avec mon ami Oliv…).

Mais, même si j’en connais un certain nombre, toujours pas un pet de technique.

Dams et Oliv, vous qui lisez ces lignes, j’aimerais que vous aussi vous décortiquiez les scénars/campagnes qui vous ont rendus « célèbres » et adulés par les jeunes filles lascives en rut…
Histoire de voir si la technique a réellement quelque chose à voir avec une partie « ultime »….

D’ailleurs, prenons donc cet autre exemple que je trouve ma foi fort probant : mon ami Olivier. - C’est promis Dams, la prochaine fois, c’est toi que je déchire en 2 Wink

Olivier Castan donc. Un des meilleurs MJs disponibles à ce jour sur le marché du JDR.
J’ai la chance de connaître ce psychopathe depuis… 1995. (si, si…).
Dis-moi, Oliv, es-tu sûr qu’en 13 années, la qualité de tes parties s’est améliorée grâce à ton amour et ton étude acharnée de la Technique ?
Tes parties ont-elles réellement changé en bien depuis « Le Maître des Illusions » (1999) ? Depuis les « Masques… » (débutés la même année)?
Eh bien, je pense te dire objectivement : NON.
Elles sont toujours aussi excellentes. Mais ni plus, ni moins.
Et elles ne sont même pas différentes.

Tu as appris au cours des ans à mieux connaître cette femme qui te faisait tant bander. Mais est-ce que c’est ça qui fait que tu la baises si bien ?
Je ne pense pas.

Ta technicité t’a permis un tant soit peu de sauver des parties qui, si c’était moi qui les avais maîtrisées, auraient été tout simplement… médiocres. Le fameux point n. 2 de ma précédente argumentation.
C’est déjà très bien, c’est effectivement un argument en faveur de l’apprentissage des techniques… Mais n’est-il pas un temps où il faut laisser tomber cette même phase d’apprentissage/mimesis/intellectualisation ?

Car ne constitue-t-elle pas, passé un certain degré d’expérience, un frein ?

De Vinci a commencé par penser son Art et copier les Grands Maîtres des époques précédentes. Et puis un jour il s’est éloigné de tout ça, et… il est devenu De Vinci ? Do you copy me ?
Oliv, l’excellence dont tu peux faire preuve durant tes grandes heures n’a rien à voir avec la technique. Il s’agit d’un feeling que tu possèdes, et de paramètres que ni toi, ni tes joueurs ne peuvent contrôler ou invoquer volontairement.

C’est ce qui fait que le JDR est un Art. (Coup de tonnerre en fond sonore, SVP).

On ne peut même pas analyser cela, même pas mettre des mots dessus. Ce serait tuer la Magie. Pire. Ce serait prouver que ça n’en est pas.

Certains sont faits pour le JDR, d’autres pas.
Ces derniers doivent profiter des techniques pour devenir des PJs/MJs…. Moyens. C’est déjà pas mal, certes.
Les autres ? Vous ne faites pas du JDR. Vous êtes le JDR ! – laissez donc tomber vos partoches et vos gammes et envolez-vous !!!
Comme Jimi Hendricks, improvise et lâche-toi, petit Voodoo Child !!


*******************************

La technique – si tant est que vous la maîtrisiez – fera de vous un très bon Artisan.
Le Feeling – si tant est que vous en ayez - fera de vous un Artiste.

Demandez à un Shaman de rationaliser son Art… et vous obtiendrez l’Eglise Catholique.
Ca branche quelqu’un dans la salle ?

Mais au final, malgré certains aspect virulents de mon laïus, je tiens à préciser que ce n’est pas la technique en elle-même que je tiens en horreur (ce serait stupide).
Mais l’obsession et la sanctification qu’on peut en faire.

Alors ne cherchez pas à autopsier sans cesse et inutilement l’Art. Arrêtez de le charcuter à coup de scalpel et faites lui un gros smack sur la fesse gauche.

Don’t Kill Your Idols. Have Sex wit’Em.

Aurel, Wombat Polémique. (et sans doute trop long et bordélique. Mais j’ai écrit ça… au Feeling.)

PS : J’ai ici volontairement poussé mon point de vue à l’extrême. Avec des coupes et des raccourcis parfois violents ou faciles. Mais sans ça, la polémique est tout de suite moins intéressante, vous ne pensez pas ? Et puis, je suis réellement un nostalgique de Pollack et de son « Droit de Réponse », que voulez-vous….
PPS : et je continue de lire en cachette les excellentes thèses littéraires de Todorov et le très intéressant Edwards qu’Oliv nous a fait découvrir récemment Wink

Aurel, Wombat Schizo Antithétique.

PPPS : Vous savez quoi ? En écrivant ces pages, je viens de donner corps à la chose que je voulais tuer – l’analyse technique.
Une vraie tragédie grecque.

Aurel, Wombat qui part se pendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri

avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 26/10/2007
Age : 40
Localisation : Chambé

MessageSujet: Re: Polémique inside!!! (just for fun)   Ven 8 Fév - 15:09

On se sent extrêmement con après la lecture d'une traite d'un test post. Un peu dans le contexte "qu'est-ce qu'on peut bien répondre à ça ?.."

En te lisant, j'ai réagi tour à tour de plusieurs manières différentes, à tes propos. Parfois, je te rejoins complètement, parfois, ils m'ont fait bondir.

Ca me dirait bien de creuser le sujet. Mais pas sur un forum, c'est décidément bien trop froid pour engager un dialogue sur le sujet.

Par contre, autour d'une table, à un ensemble restreint de personnes, qui une bière, qui un thé, très volontiers. drunken


Cricri,
"car c'est ainsi qu'on refait le monde..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Polémique inside!!! (just for fun)   Ven 8 Fév - 18:34

Je me sent flatté d'avoir déclenché autant de passion pig

A mon avis, Aurel a en grande partie raison. Et pourtant je persiste et signe.

D'abors, je ressens un besoin compulsif d'écrire, et donc j'écris. Sur ma passion du Jdr notamment.

Ensuite, à travers mes recherches je cherche moins à m'améliorer qu'à devenir plus compétent. C'est une distinction subtile.

"Accroitre le champ ou ma compétence s'applique en partant de ce que j'arrive à faire."

Effectivement, j'arrive (à l'occasion) à maîtriser des parties, des concepts ou j'aurais été nullissime. J'arrive à écrire des scénars sur des sujets sur lesquels j'ai bloqué il y a des années quand j'étais un jeune MJ.

Il existe des 'moments de grâce' ou ce que vous faites est 'parfait'. Vous ne les invoquez pas à volonté, mais ils sont là, parfois.

En écriture, vous ne pouvez pas être 'bon' chaque jour. Mais si vous voulez ne pas souffrir du syndrôme de la page blanche 9 fois sur 10, vous devez écrire tous les jours.

Petit à petit, cela devient une compétence, un outil. Et si la 'grâce' vient quand elle veut, il lui arrive alors de s'appliquer à des sujets qu'elle n'aurait pas touché auparavant.

Aurel a raison de dire que les débutants ne deviendront pas meilleurs en lisant des articles sur le Jdr. Ils le deviendront en raison de leur pratique. Pour moi, l'étude des techniques n'est pas un maître mais un miroir dans lequel on peut reflèter sa pratique et 'réfléchir'.

L'avantage de ce forum est qu'il est fréquenté par un nombre important de maîtres expérimentés, qui peuvent -justement- expérimenter.

Ce que j'ai apprécié sur les forums étrangers, comme 'The Forge' dont l'essenteil de ces traductions proviennent, c'est justement le refus des discussions théorico éthérées. Elles partent tjrs d'un point de vue pratique pour aboutir à une conclusion théorique.

1. Tu constates un problème.
2. Tu envisages une solution.
3. Tu testes ta solution.
4. Si ça marche, tu théorises. Sinon, retour au turbin.

Si tu ne constates pas de problème, pas besoin de théoriser.

Et ma fois, ça me conviens tout à fais. Bien sûr, cela n'apparait pas systématiquement dans la traduction, mais c'est le cas pour les articles en question.

Enfin, le moins aboutit de mes articles est celui sur les techniques d'écriture de scénar. Je n'en suis pas satisfait, et en même temps, j'en suis extrèmement content, car il marche extrèmement bien, même si vous devez travailler sur un sujet qui vous inspire peu.

Est-il inutile ? Je ne crois pas. Il ne remplacera jamais l'inspiration fulgurante et fièvreuse qui vous fait ciseler des oeuvres intimes presque en spectateur, mais il m'a déja permis d'aborder des sujets qui auraient été pour moi des No Man's Land sur lesquels je ne trouvai pas le moindre point d'acroche. Et avec succès.

Cet outils me permet de transformer mon expérience, ma culture, ma simple imagination en aventures quand ma 'folie' ne suffit pas seule à m'entrainer à écrire une histoire. Ou peut être à trouver des grains de folie là ou je ne voyais qu'un magma morne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipo

avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: question   Lun 18 Fév - 11:06

Wombat est ce la un manuel de cours sexuel deguisé en polemique technicorolistique ? ca en a tout l air

de toute facon une bonne partie de jd c est contenter l ego des joueurs en contentant le sien, un peu comme la politique quoi ^^



Pipo, qui va arreter de dire des conneries se coucher et repondre plus serieusement plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Polémique inside!!! (just for fun)   Mar 19 Fév - 22:53

Citation :
Wombat est ce la un manuel de cours sexuel deguisé en polemique technicorolistique ?

Ahhh, d'accors. Voici donc ma contribution

http - ://www.redtube.com/2325

Avec cela, vos usaurez mieux vosu occupez de votre partenaire de jeu.

Attention, sur d'autres sites, ce genre d'aides de jeu seraient césurées...


Dernière édition par olivier le Mer 20 Fév - 1:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bross

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Polémique inside!!! (just for fun)   Lun 31 Mar - 19:14

coucou les amis.

entreprenant une lecture assidue des posts précédents - que j'ai manqué pour cause d'inscription tardive - je découvre ce long mais intense brulot sur la technique, l'art, le ressenti, les innombrables positions amoureuses par lesquels les combiner et les seulement 2 résultats à obtenir : la Grâce ou l'ennui (avec divers degrés, de poli à suicidaire).

sur le fond, je ne désapprouve rien. au contraire, l'importance du ressenti est quelque chose qui me tourmente depuis quelques années.

tout en étant conscient de n'être pas seul dans ce cas, entendre quelqu'un d'autre pousser clairement ce cri-là atténue agréablement cette sensation obsédante de lutter simultanément avec une bête intérieure dévorante et un monde extérieur sourd à ce cri.

sur la forme, je souhaite apporter un éclairage moins contrasté et souligner la notion de bête dévorante (le "Feeling", pour prendre un terme moins dramatique). à te lire, il semble, Aurélien, qu'il y ait comme une forme de "devoir" de feeling, de pré-requis, pour atteindre la Grâce. pour rester dans des paraboles psycho-érotiques, j'ai l'impression, en te lisant, qu'il y a comme une échelle de Barry White, à zéro tu as autant de ressenti qu'un feu rouge en panne, à 10 un simple murmure de ta voix grave suffit à faire onduler ta masse corporelle et affoler cette dame que nous convoitons tous. à zéro, tu mixes de la tecktonik dans un anniversaire à Mac Do, à 10, "Let the music play - yeah, right here, right here - think I'm gonna be alright, ha, ha, haIf - I can make it through the night, oh, Lord"

il semblerait que chacun, sur cette échelle, ait l'opportunité de gravir ou de descendre des échelons, selon son humeur, selon ses partenaires, selon le Chaos, bref, selon aucun critère quantifiable et "anticipable". et la technique d'assurer de ne pas descendre en deçà de l'échelon 4, tout en barrant l'accès à l'échelon 8 et au-dessus. sur la question du rôle de la technique, je te rejoins encore.

par contre, je ne te rejoins pas sur ce qui semble être la capacité à chacun d'évoluer sur l'échelle. je crois réellement que soit :

- on veut aller sur l'échelle. et là, le simple fait de désirer la Grâce l'éloigne irrésistiblement.
edit : à ce moment là, et si mon avis est juste, la technique se justifie : quitte à ne pas atteindre le dernier échelon, autant s'équiper pour atteindre le plus élevé des échelons accessibles
- on ne veut pas y aller, mais on est contraint de le faire, mu par un "truc" obsédant qui doit s'exprimer, prendre forme, bref, y aller comme on va à une session du Grand Rite Romain, si ce n'est que là on est à la fois son propre possédé et son propre exorciste.
edit : et la technique, à défaut de se justifier, s'impose d'elle-même. dans le JDR comme dans le GN, tu dois rendre accessible à autrui cette chose inconnue qui te tourmente. donc lui donner forme, donc la comprendre parfaitement pour ensuite la donner à ressentir. la technique n'est pas un frein ni un pré-requis, mais une conséquence, un "symptôme" de ton travail sur ton thème, ta problématique, ton histoire, et finalement toi. typiquement, la technique est autant acquise qu'innée, dans la mesure ou les vecteurs que tu trouves pour diffuser ton idée sont uniques et "spontanés", car ta personnalité propre, ton humeur du moment et ton idée crééent une convergence unique.

je me rends compte en écrivant que mon point de vue est probablement surtout valable dans une position de créateur / auteur / MJ / organisateur / scénariste, et moins dans une position de joueur... tant pis, continuons.

d'où mon choix de "laisser tomber" le JDR, même si je demeure un sympathisant. je ne suis pas habité par un besoin innommable de m'asseoir à une table et de jouer. rien ne me tourmente, la nuit, au feu rouge, en fumant ma clope, le regard vague, dans un bref instant d'absence, qui rime avec JDR. je ne renie pas ce que j'ai fait ou ce à quoi - ni avec qui - j'ai joué, mais c'est plus ma came, je n'en suis plus dépendant.

par contre, dès que je pense GN, autre moyen d'expression, j'ai - réellement - des visions, des trucs qui m'habitent, informes, sombres et flous, dans les zones d'ombre de ma tête. et je n'en peux plus de les en extirper pour voir leurs faces étranges au grand jour. un putain de coup de speed, qui, compte tenu des disponibilités que j'ai pour travailler dessus, peut durer deux ans. à tel point qu'à la fin, je suis plus soulagé que content. on peut éventuellement connaître des moments d'extase pendant, mais les seules certitudes, ce sont la petite mort après le coït, et paf la mauvaise descente face au néant post-partum.

alors, je ne dis pas que c'est le meilleur GN du monde à chaque fois, mais c'est la seule voie que j'ai pour soulager ce qui m'obsède, me pèse et me meut à la fois. c'est le seul moyen que j'ai d'envisager d'atteindre la Grâce, même si je sais que ce sera dans la souffrance. j'ai connu la Grâce GN et la Grâce JDR, et c'est comme parler respectivement d'héroïne et de méthadone à un tox profond. le produit de substitution n'a plus d'effet. cela dit, je ne compare pas les deux disciplines entre elles, je dis juste que dans mon cas, l'un a surpassé l'autre.

maintenant, il y a un autre débat - magnifique - sur l'art et l'artisanat qui se profile, mais pour l'heure, je dois aller chez le vétérinaire. je vous rassure, pas pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 09/08/2008
Localisation : Bruxelles une fois

MessageSujet: Re: Polémique inside!!! (just for fun)   Dim 10 Aoû - 18:13

Pfiou pfiou pfiou...

D'abord, merci Aurel, ca se lit tout seul et c'est bien agréable. Et puis on a moins l'habitude de voir un post de 2 bornes de ta part que de ton opposant direct hein.

Au tout début, et je parle avec le recul du joueur qui n'a pas touché de dés depuis 4 ans, quand on commence le JD, on a envie, on veut progresser vite, on a plein d'idées en tete et finalement on s'appercois assez vite qu'on arrive rarement à ce qu'on imaginait.

J'ai fantasmé beaucoup d'histoires, plein de mondes, de situtations qui se bousculaient dans mon petit crâne, toutes plus "bandantes" justement les unes que les autres... mais ce qui se passe en fin de compte, cest qu'a être trop obsédé, on n'en arrive qu'à du soulagement et pas l'orgasme attendu lorsque tout ca prend forme, pour reprendre David. Très souvent mes scénars sont tombés à l'eau, très souvent je me suis retrouvés frustrés devant une partie baclée. Trop souvent peut être.

Alors OUI, je rejoins maintenant Aurel. L'énergie, l'excitation qui vous pousse à penser à 200 à l'heure, ce petit truc qui rend les parties excellentes, il FAUT le garder pour l'instant du jeu. Pour ca, pas 10 000 moyens, penser aux idées de bases, quelques persos secondaires, mais se forcer à ne pas trop y penser, après tout pourquoi le MJ lui même n'aurait pas le droit de se surprendre en pleine partie?


Voila ce que je pense maintenant. Une bonne partie cest un peu d'idées, bien organisées dans un coin, mais surtout une force qui vous pousse à créer, comme ca, en live. Les premières idées sont souvent les meilleurs comme on dit...


Rom, qui referait bien une partie un de ces 4 (quoi que la rechute peut parfois etre fatale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibe

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Polémique inside!!! (just for fun)   Mar 2 Sep - 17:25

Pour mon premier post sur ce sympathique forum, j'ai choisi un fil polémique Rolling Eyes tans pis...

Et en plus pour dire qu'à mon avis, Aurel se gourre de cible.

Ce qui transpire dans son désaveu de la Technicité c'est non pas la technique en elle même (comme il finit d'ailleurs par le préciser), mais bien les habitudes qu'elle permet.

Refaire plus ou moins le même scénar, acquérir des habitudes, jouer des trucs que l'on sait fonctionner, voir que l'on ne progresse plus et s'en satisfaire, ou pire, se penser tellement au point techniquement que l'on a plus rien à apprendre, à découvrir.

Un très bon technicien peut se permettre de jouer par habitude, d'avoir une maîtrse réflexe qui ne conduit certes pas à la grâce, ni à l'echec, mais à une médiocrité dont on peut éventuellement se satisfaire. un bon technicien peut se passer d'intention, d'envie, de feeling, n'a même pas besoin de croire à ce qu'il fait jouer.

Mais ce n'est pas une question de technique acquise, plutôt un état d'esprit, une disponibilité... Il y a des moment sou il vaut mieux tout arrêter et passeer à autre chose en attendant que l'envie revienne... c'est ce que j'ai fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Polémique inside!!! (just for fun)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Polémique inside!!! (just for fun)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Débat] Les Censures et Polémiques dans Pokémon
» Bientôt des puces RFID sous la peau des délinquants anglais?
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique
» Soirée Culinaire
» Les enfoirés !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cthulhu-mobile :: Cthulhu fait rouler les dés :: Cthulhu fait son scénar (spoileux!!)-
Sauter vers: