Cthulhu-mobile

Un forum pour le cthulhu mobile dance floor club, le non club de jeux de rôle mobile de chambéry.
 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 4. Ecrire une campagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: 4. Ecrire une campagne   Jeu 3 Sep - 16:19

Qu'est-ce qu'une campagne ? Un gros scénar ? Une suite de scénar ? Un moyen pour fidéliser un groupe de joueurs ? Un signe extérieur de maturité rôlistique (ma campagne est plus grosse que la tienne)

A l'origine, c'est un terme militaire signifiant une expédition de longue haleine.
Aller se bagarrer avec le seigneur d'à côté à la bonne saison est une guerre,
aller 'libérer' Jérusalem est une campagne.

Aux temps héroïques du Jdr, une campagne était tout simplement un prétexte pour faire jouer une suite de scénars très peu différents, évitant d'avoir à trouver un prétexte pour réunir les pjs à chaque fois. Une fois impliqués, l'engagement fais le reste...

"Partez en éclaireur vers ce fortin gobelin (donjon niv 1) les gobelins viennent de la montagne (donjon niv 2) les maîtres gobelins obeissent au sorcier suprème du Nord (donjon niv 3)...

Mais rapidement, les Mjs et auteurs utilisèrent des moyens 'subtils' pour justifier une implication de longue haleine et fidéliser encore plus leurs joeurs: la quète-héroîque-à-étape.

"Pour vaincre Sorgho, le monstrueux avatar du Mal, vous devez réunir les 4 artefacts de la Destinée: la Pierre de Sapience, l'Eau de Sagesse, le Vent de Folie, le Feu Sacré."

Et hop, 4 donjons ! Certains Mjs eurent alors une idée perverse: dans la mesure ou les pjs étaient déja d'un niveau suffisant, rien n'interdisait qu'ils choisissent l'ordre des donjons à explorer.
Devant l'illusion du choix, les joueurs se sentaient plus impliqués que jamais. Ce fut sans doute les débuts du 'brainstorming', et du roleplay effectif (plutôt réservé jusque là aux à-côtés du jeu

"On devrait commencer par ce donjon, car on pourrait demander à notre employeur de nous faire accompagner par une troupe, cela faciliterait l'approche, et avec cet artefact, il serait plus facile d'explorer cet autre donjon"

"Oui mais nous savons que cet autre Donjon viens d'être attaqué. Ceux qui le gardent le Feu Sacré sont sans doute affaiblit, et y aller seul impliquerait un meilleur effet de surprise. Qui plus est, en temps que paladin du feu, j'estime..."


C'est paradoxalement les campagnes qui ont permis aux joueurs qui étaient plutôt des pousse-figurines (sous catégorie de wargameurs) de devenirs des petits-acteurs, bref des rôlistes.

(to be continued)


Dernière édition par olivier le Jeu 10 Sep - 17:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: 4. Ecrire une campagne   Ven 4 Sep - 2:03

On peut donc écrire une suite de scénars sur un thème vaguement commun et annoncer d'un air mystérieux qu'on tient une campagne exeptionelle.

Pourquoi donc s'en priver ? Nos politiciens font bien la même chose, et tout le monde en est très content.

Bien sûr, on peut voir la chose sous un angle un peu plus utilitariste: on découpe une loooooongue histoire en petits morceaux pour ne pas avoir à consulter 216 pages de notes avant chaque parties de Jdr

Ce que vous feriez si l'envie vous prenait d'adapter le 'Seigneur des annneaux' en campagne de jeu:

Scénario 1 : Intrigues dans la Compté
Scéanrio 2: La traque des Nazghül
Scénario 3: La communauté de l'anneau
Etc...

C'est là qu'un de mes bons et sages contradicteur devrait se lever pour affirmer d'une voie claire.

"Mais, enfin, et sauf votre respect, dans la mesure ou une campgne offre des possiblités de dévellopement plus grandes qu'un simple scénario, ne devrions nous pas ...pour ainsi dire... profitter de cette spécificité? "

(To be continued)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: 4. Ecrire une campagne   Mar 8 Sep - 2:48

Mon nouvel article vient d'être avalé par la machine.

Argh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dams

avatar

Messages : 380
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: 4. Ecrire une campagne   Mar 8 Sep - 17:24

et encore un ordi qui vient de se prendre un coup latte ben mérité...
comme dit Bénabar, le clown au nom de chanteur: mais s'enevrer c'est légitime, faut se faire respecter des machine...
vas y Oliv! tartes lui la tronche à ton Vindoz!

Dams.
compatissant

_________________
Le blog de Dams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: 4. Ecrire une campagne   Mer 9 Sep - 21:23

A part la fidélisation de vos joueurs, écrire une campagne comme une suite de scénarios ayant un vague thème commun n'a pas beaucoup d'intéret.

Une campagne est un amplificateur. Les Pjs y ont un passé (les scénariso précédents) et un futur (les mystères à résoudre) qui servent de caisse de résonance.

Avoir un ennemi récurent dans son background, c'est un concept amusant. Avoir un PNJ qui vous pourrit la vie depuis 3 scénars, c'est une réalité (de jeu) presque charnelle. Et avec un ennemi pareil, vous pensez à l'avenir (aux prochains scénarios) avec une crainte délicieuse...

(To be continued)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: 4. Ecrire une campagne   Sam 23 Fév - 16:34

Pour aller plus loin que la suites de scénars vaguements raccordés ou le pseudo choix entre scénarios, nous allons devori aborder la notion d'arcs dramatiques chers aux scénaristes.

Dans une campagne' classique' (cela existe t'il ?), l'arc dramatique commence avec le premier scénario et se termine avec le dernier. Ou encore chaque scénario est son propre arc dramatique la fin de l'un annonçant simplement le début d'un autre.

Ex: scénario 1: la mort du roi. Scénario 2: le roi est mort, vive le nouveau roi., scénario 3: réunifier le pays sous l'egide du vrai roi etc

Début : A --> B --> C --> D --> E = Final

Simple, efficace. Rien de mal à ça.

Mais c'est un peu sous utiliser les possibilités du Jdr. Un rien de plus peut permettre de se faire plaisir sans complexifier à l'infini vos préparations.

C'est ce que nous allons voir

Par exemple, dans le découpage d'intrigue suivant:

.......... 1 ----------------> 2
........../ . \ .................../ . \
A --> B --> C --> D --> E FINAL

(1) et (2) ne sont pas forcément que des intrigues secondaires, mais peuvent etre une nouvelle couche d'intrigue modifiant (éventuellement) la finalité de l'histoire:

Reprenons l'exemple précédent. >Les pjs suivent le destin d'un Roi (façon Roi Arthur ou Uther Pendragon)

Saga héroique, chevaleresque etc... Sauf que notre bon roi tombe amoureux de la femme d'un autre et va donc assièger le chateau du mari en question

Les suivants du roi vont ils mener un siège épuisant, dangereux et couteux (en ressources, en homme, en crédibilité auprès des autres seigneurs) (= intrigue B)

Ou au contraire vont ils faire un 'pacte avec le 'Diable' et trouver un moyen 'magique' pour que le roi couche enfin avec l'objetde son désir ( = intrigue alternative (1), ce qui arrangera bien tout le mode...

Jusquà ce que, le triomphe du Roi étant accompli, un magicien se présente à la Cour et ne réclame, unique héritier du Roi et fruit de ses manigances magiques pour coucher moins cher ( = intrigue (2) conduisant à un final alteratif.

Notons que l'ajout de ces arcs dramatiques alternatifs à transformé une banale campagne médiévale en saga Arthurienne...

(To be continued)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: 4. Ecrire une campagne   Sam 2 Mar - 23:41

L'excellent article du Casus n°= 4 présente les similarités entre l'écriture des séries et celle d'une campagne jdr (bon, il utilise le terme d'arc narratif plutot que dramatique, mais ce n'est pas une raison pour sodomiser les lépidoptères)

Par exemple, il y a d'excellentes série ou chaque épisode se suffit à llui meme, ou il n'y a (quasiment) jamais de progression (pas d'arcs dramatiques liant les épisodes)

Ex: Les Simpsons, Lieutenant Columbo

Mais on attends de plus en plus qu'une histoire se dévellope, permette de découvrir ses personnages, fasse éclater des mystères qui sront résolus plus tard, dans un autre épisode...

Ex: Game of thrones, The lost Room...

Cependant, rien n'interdit de meler une série 'à construction' avec des épisodes 'stand alone'

Ex: La célèbre série X-files, dont la moitié des épisodes dévelloppent petit à petit la mythologie, et dont l'autre moitié explorent à chaque fois un thème (enquète, horreur, comique, sentimental...)

Ou encore la fabuleuse série 'ghost in the shell, stand alone complex', avec ses épisodes 'stand alone' explorant l'univers d'un personnage et les épisodes 'complex' qui font avancer l'intrigue principale

Enfin, on peut aussi utiliser une intrigue de base simple qui se ponctue peu à peu d'intrigues secondaires finissant par constituer un véritable arc dramatique supplémentaire, qui peut continuer alors que l'intrigue de base est résolue

Ex: La série Twin Peaks ou l'intrigue de base (qui à tué Laura Palmer ?) centré autours de l'enquèteur cède peu à peu la place à une galerie de portraits déments centrés autours d'une créature surnaturelle.

Ainsi, bien que le mystère de la mort de Laura Palmer soit résolu en pleine saison, l'enquète sur 'Bob' le démoniaque continue de plus belle; jusqu'à sa fin amère...


............................ Folie et Bob
...................________________________
................../..........................................\ Final
Meurtre.......................ID meurtrier
...\__________________/
.......Enquète assassinat

Au lieu de se suivre, les deux arcs dramatiques se s'emboitent, permettant d'enchainer 'naturellement' les deux intrigues plutot que les faire se succéder.

En matière de Jdr, c'est ce qui différenciait les premières campagnes orientée vers l'action et l'optimisation (ADD) et les premières campagnes d'ambiance et d'enquète (Appel de Cthulhu)

Add utilisait surtout des arcs dramatiques se suivant, et Cthulhu utilisant plus durant ses campagnes des arcs dramatiques s'emboitant, se superposant, avec des intrigues secondaires permettant de modifier la trame.

Un excellent exemple en est la campagne 'les Fungis de Yuggoth' (Day of the beast in english) qui a la particularité d'etre extrèmement linéaire... sans en donner le sentiment en raison de l'excellent emboitement des intrigues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: 4. Ecrire une campagne   Ven 11 Déc - 19:38

Prochainement, une extension est prévue sur le chapitre concernant les campagnes...

Mais tout d'abors, il va falloir qu je définisse une autre extension concernant la Maîtrise du jeu.

En tant que MJ, vous cherchez à vous faire plaisir C'est un truisme.

En jouer une est un gros travail. En écrire une est un travail ENORME.

Mon hypothèse est que les campagnes "s'assèchent" (tant dans leur déroulement que dans leur écriture) quand vous perdez de vue ce qui vous motive profondément.

Sur un scénario 'court, on peut tricher, raccourcir, abréger, accepter de chercher son plaisir ailleurs. Sur une campagne, on est coincé.

Vu l'effort nécessaire, il est normal qu'on veuille bien simuler l'orgasme une fois ou deux, mais si on ne prend pas son pied, autant faire autre chose.

Donc, dans le chapitre 'j'apprends à connaître mon corps (rôlistique)' qu'est-ce que vous aimez VRAIMENT dans votre campagne ?

Et plus profondément, qu'est-ce que vous attendez profondément d'une maîtrise de Jdr ?

(To be continued)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier

avatar

Messages : 679
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: 4. Ecrire une campagne   Dim 31 Jan - 7:32

Avant d'aller plus loin, je crains qu'il ne soit nécessaire de lire la page 3 de article 'Techniques de maitrises pour le Jdr'

http://cthulhumobile.motion-forum.net/t41p30-3-techniques-de-maitrise-pour-le-jdr#3942

Bon (re)lisez-tout si ça vous fait plaisir, mais le point intéressant que nous allons développer se situe à partir du douzième thread de la page

Pour entrer dans le vif du sujet, c'est celui qui traite du volet NLS.

http://ptgptb.fr/le-modele-a-trois-volets-faq

Autant comme motif d'amélioration, ou d'évitement de problèmes, cette notion est dispensable (le modèle de D LAws me semble plus directement utile), autant cela me semble un très bon indicateur en terme de construction de campagnes.

Tout comme le cas du fameux chat de Schrödinger, les trois éléments peuvent coexister un temps. Mais en définitive, chez chaque maître, un besoin est déterminant en définitive.

Et sur un projet aussi long qu'une campagne, si vous ne satisfaites pas à ce besoin profond, vous allez immanquablement vous trouver à court de jus.

Le problème est que ce besoin peut être assez éloigné de que vous croyez, et peut être de celui même que vous maîtrisez le plus aisément (?!).

To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 4. Ecrire une campagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
4. Ecrire une campagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» campagne skaven
» MICHE DE CAMPAGNE EN COCOTTE.
» Une campagne d’alphabétisation, est-elle opportune maintenan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cthulhu-mobile :: Cthulhu fait rouler les dés :: Cthulhu fait son scénar (spoileux!!)-
Sauter vers: